L’homme du mois : Ez Karpf de My Family Builders

Vous ne les connaissez peut-être pas encore mais les petits personnages de My Family Builders vont sûrement détrôner les Playmobil (si si !) Ce jeu, imaginé par Ez Karpf est déjà une révolution aux Etats-Unis et s’apprête à conquérir l’Europe. Son principe est simple : il permet à tout le monde de se reconnaître dans une famille de jouets grâce à des milliers de combinaisons différentes qui aident à développer l’imagination de bébé et aussi, grâce à des associations libres de couleurs.

ENFIN une famille racisée, homoparentale ou LGBT ! La famille nucléaire est morte, vive les nouvelles familles qui nous ressemblent vraiment. Chez Popote on adore le concept et c’est une chance d’avoir rencontré Ez en juillet dernier. On lui a posé 5 questions (et il nous a aussi confessé quelques souvenirs réjouissants ici (mettre le lien de l’URL). Rencontre.

Apiki : Qui êtes-vous, quel est votre parcours, en quelques mots ?

Alors, on m’appelle Ez, qui vient du prénom Ezechiel, je viens de Buenos Aires en Argentine où j’ai fait mes études. Puis j’ai habité à Shanghai et depuis cinq ans je suis en Californie, à San Francisco avec ma femme.

Je suis designer industriel mais également un excellent cuisiner. Mais je ne pense pas que cela vous intéresse (rires) et je suis aussi très drôle comme vous pouvez le constater.

Enfants jouant à My family builder avec son créateur

Crédit : MFB

Comment est né My Family Builders ?

 

J’ai lancé le jeu à la fin de l’année 2015 sur Kickstarter. L’idée vient du fait qu’un été, je visitais des amis à Annecy et il se trouve que c’est une famille multi-culturelle.

La mère est noire, le père est blanc. Je cherchais un cadeau d’anniversaire pour l’une de leurs filles.

Je me suis dit qu’il y avait des produits pour n’importe quelle personne, même la plus idiote qui soit, MAIS pas de jouets qui représente une famille autre que un papa, une maman, cisgenre et blancs.

Je n’ai pas trouvé ce que je voulais donc en bon designer j’ai dessiné ce que j’aurais aimé trouver !

J’ai commencé à travailler sur le concept, avec l’aide d’amis, de leurs enfants, d’illustrateurs et plus de 400 inconnus sur Kickstarter et voilà !

Enfants jouant à My family builders

Crédit : Apiki

Comment expliquez-vous le succès de My Family Builders ?

Je pense qu’il y a un vrai manque de représentation dans l’univers du jouet, partout dans le monde. Il y en a un petit peu plus dans les livres. Je pense que face à la nouvelle génération, nous devons changer notre manière de représenter la famille.

La famille ne ressemble plus à ce que les industriels du jouet font aujourd’hui : un papa, une maman, une petite fille et un petit garçon, tous blonds avec des yeux bleus.

My family builders

Crédit : MFB

Après, beaucoup de gens ne se retrouvent pas dans My Family Builders, ils pensent que c’est trop politique et qu’on ne mélange pas politique et jouets pour enfants. Mais je leur réponds que c’est eux qui sont trop politiques.

Avez-vous d’autres projets ?

Enfant jouant à My family builders

Crédit : MFB

Toujours ! D’abord nous sommes en train de préparer un projet avec nos amis d’Apiki, une collaboration sur un petit jeu basé sur le même concept que My Family Builders dont vous saurez plus très vite, promis.

En parallèle, nous sommes en train de développer un jeu expérimental pour les entreprises autour de la diversité sur les lieux de travail. Nous sommes en train de dialoguer avec les ressources humaines des entreprises, mais aussi des psychologues spécialisés.

C’est un concept qui va prendre un peu de temps. Sur le court terme, on aimerait continuer à imaginer des jeux éducatifs, et peut-être investir les salles de classe des enfants, en tout cas aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *